Vous êtes ici : Accueil > BACCALAUREAT PROFESSIONNEL > BAC PRO COMMERCE > PARTAGE > Jeu sérieux : j’apprends, j’entreprends . Le serious game de la création (...)
Publié : 26 février 2013

Jeu sérieux : j’apprends, j’entreprends . Le serious game de la création d’entreprise

La mairie de Nanterre et la Mef (maison de l’emploi et de la formation) de la même ville, en partenariat avec de nombreuses autres organisations, ont créé un serious game pour apprendre comment démarrer son entreprise.

Le joueur se met dans la peau d’un personnage qui rêve de gagner le prix du meilleur entrepreneur de l’année. Ce qui implique qu’il sache lui-même comment créer son entreprise ! Ainsi, il devient l’apprenti d’un entrepreneur qui lui fait parcourir toutes les étapes et les concepts liés au monde des affaires : études de marché, choix stratégiques, emplacement des locaux, marketing, gestion du stress et bien d’autres sujets. Le serious game propose une trentaine de mini-jeux couvrant ces thèmes. Parfois, il suffira de répondre à des questions, d’autres fois il faudra sélectionner des affirmations, classer des termes, retenir des informations ou partir à la chasse aux indices dans la petite ville du jeu. À la fin de ces mini-jeux, le joueur reçoit une feuille de résultats. Il voit alors s’il a obtenu la totalité des points, ou seulement une partie.

Le jeu est très intéressant. Tout d’abord, il dispose d’une durée de vie correcte pour un jeu sérieux. Les habitués des jeux informatiques le feront en une heure environ, les autres prendront plus de temps. Mais le jeu offre surtout la possibilité de rejouer les missions pour obtenir de meilleurs scores et récupérer des trophées qui n’ont pas été obtenus lors du premier essai. De plus, le jeu offre une bonne documentation sur les différents thèmes dont il traite. En somme, il s’agit d’un outil d’apprentissage tout à fait crédible, à conseiller à tous ceux qui veulent se familiariser avec les étapes de la création d’une entreprise (extraits de THOT CURSUS formation et culture numérique).

Deux types de simulation sont possibles : commerce ou services

Pour y accéder suivre le lien : J’apprends, j’entreprends. Le serious game de la création d’entreprise